Comment désensibiliser le gland ?

Apprendre à comment désensibiliser le gland pour régler les problèmes d’hypersensibilité a toujours été depuis la nuit des temps, une des préoccupations principales des hommes. Pourquoi ? Parce qu’un homme sur trois est répertorié comme subissant des éjaculations précoces. Or, rendre moins sensible le sommet du phallus permet de retarder l’éjaculation et donc d’avoir une relation sexuelle plus satisfaisante. On comprend alors l’engouement des hommes à utiliser une crème anesthésiante pour faire durer le plaisir sexuel. Mais comment réussir à désensibiliser son gland pour éviter l’éjaculation prématurée et réaliser de meilleures prouesses sexuelles ?

Les méthodes naturelles pour désensibiliser le gland

Avant de recourir à une quelconque solution pour enrayer les problèmes d’éjaculation prématurée pendant un rapport, il faut apprendre à éliminer le stress. En effet, l’hypersensibilité et le stress sont 2 grandes causes auxquelles il faut trouver un traitement adéquat pour réussir à éjaculer de façon à satisfaire sa partenaire. 

Des moyens pour avoir des ébats sexuels de qualité avec sa partenaire, il y en a à foison. Cependant, de nombreuses astuces sont basées sur des procédés pas toujours bénéfiques à long terme par rapport au problème. C’est pour cela qu’il est recommandé de préférer les solutions naturelles. En voici quelques-unes qui montrent comment retarder la jouissance pour éjaculer avec plus de plaisir lors d’un rapport.

Désensibiliser le gland par une super-érection 

Il est démontré scientifiquement qu’une super-érection va de pair avec une belle endurance érotique. Attention, il n’est pas question ici de raideur suite à une ingestion de comprimés ; ce traitement n’est pas la meilleure solution pour éjaculer tardivement pendant un rapport.

La super-érection (pas celle des acteurs en vidéo) qui permet de désensibiliser naturellement la tête de la verge, est une érection qui se cultive et se bâtit. Il faut apprendre à maîtriser l’hypersensibilité de son pénis. La première chose à faire, c’est de travailler quotidiennement les muscles du périnée (situés entre l’anus et les testicules ; visibles en vidéo). Faire travailler ces muscles, améliore l’érection de la verge qualitativement. 

En second lieu, une bonne hygiène alimentaire contribue à obtenir de super-érections qui conditionnent la désensibilisation du gland. Pour ce faire, il faut : 

  • boire suffisamment d’eau. Une bonne hydratation purifie le sang et le fluidifie ;
  • éviter au maximum les graisses et le sucre ;
  • consommer au maximum de l’ail à tous les repas. Pourquoi ? L’ail a une propriété de vasodilatateur (favorise l’érection).
  • Préférer les fruits et légumes et adopter un régime méditerranéen, car il est favorable au cœur, donc à une bonne circulation sanguine ; et qui dit bonne circulation du sang, se réfère à l’irrigation optimale du phallus.

Il est primordial de bannir l’alcool quand on est dans ce processus de construction d’un organisme apte à produire des érections optimales et à insensibiliser le bout du pénis.

En rapport avec cet article

Quoi manger pour bander rapidement ? | 10 aliments incroyablement efficaces !

Désensibiliser le gland par les préliminaires

Désensibiliser le gland par les préliminaires

Ce procédé naturel pour désensibiliser le gland est si redoutable que s’il est cultivé toute les fois que l’occasion se présente, à long terme on en sort gagnant.

Que se passe-t-il quand un sportif va à la salle de gym ? En un premier temps, ses muscles sont endormis. Plus ces derniers s’échauffent, plus ils se réveillent et plus ils sont prêts à aller plus loin (comme un moteur bien chauffé). La verge est un muscle qui agit comme ça. 

Bien que le cerveau ordonne l’érection dès la manifestation du désir, il faut en moyenne 10 à 15 minutes pour que le corps se rende compte que l’acte sexuel va se faire. Et c’est alors que naturellement l’organisme procède à la désensibilisation partielle de la partie supérieure de la verge pour favoriser les ébats sexuels d’une durée raisonnable. 

Les plantes pour désensibiliser le gland

Certaines plantes sont pourvues d’une substance anesthésiante qui sait retarder l’éjaculation pour maximiser le plaisir et l’endurance sexuelle. Ainsi, pour désensibiliser le gland, il suffit pendant au moins 2 semaines, de consommer quotidiennement :

  • beaucoup d’ail systématiquement dans tous ses repas ;
  • 2 clous de girofle. Attention à ne pas dépasser cette dose. Le clou de girofle peu vite devenir toxique s’il est trop consommé. C’est lui qui travaille à réduire la sensibilité de sommet du phallus;
  • 3 cm de . Il faut mâcher la racine et avaler l’eau (si la racine est fraîche), ou la salive (si la racine est sèche).

L’ail et la racine de bonduc sont de grands vasodilatateurs, donc favorables à une belle érection du pénis de l’homme.

Pour un meilleur traitement, ce sont les 3 végétaux qu’il faut consommer quotidiennement. S’il n’est pas possible d’avoir les 3, il faut absolument en obtenir 2 (ail et clou de girofle ou racine de bonduc et clou de girofle).

Gland sensible et éjaculation précoce : en quoi sont-ils liés ?

La tête de la verge est naturellement constituée de tissus sensibles dont le rôle est de procurer du plaisir lors des frottements vaginaux. La sensibilité de ces tissus est réglée par l’organisme de sorte que lors de la pénétration vaginale, les va-et-vient de la verge réveillent le plaisir et l’intensifient de façon très progressive

Par ailleurs, le plaisir qui croît est tel qu’il n’arrive au point culminant que lorsque les frottements avec le vagin sont exécutés de façon ininterrompue. La moindre suspension fait descendre l’excitation qui montait. Ceci dit, la chute de l’excitation est proportionnelle au temps d’interruption.

Gland sensible et éjaculation précoce : en quoi sont-ils liés ?

Ainsi, plus l’interruption est longue, plus on s’éloignera du point culminant de la stimulation et moins l’interruption est longue, moins on s’éloignera du point culminant de l’excitation.

Dans les bonnes conditions de sensibilité du gland, la durée de la stimulation pour atteindre le point culminant (qui se conclut par l’orgasme, donc l’éjaculation), varie entre 3 et 7 min de frottements ininterrompus. La moyenne de la durée d’un coït est sensiblement équivalent à 5 min.

Lorsque le gland pour une raison ou pour une autre devient trop sensible, la durée qui conduit au point culminant de la stimulation est fortement réduite et cela a pour conséquence l’éjaculation rapide. On parle même pour les éjaculations précoces chroniques de quelques secondes de pénétration. Désensibiliser le gland devient du coup, crucial.

Certains s’intéressent à la crème anesthésiante afin d’éjaculer avec plaisir au bout d’une longue partie sexuelle. Ni le stress, ni le cerveau n’ont d’effet sur la durée de la relation quand on utilise une crème. Attention aux illusions ventilées par les semblants de performances au lit et l’érection sublimée des acteurs en vidéo porno. Une vidéo porno est souvent exagérée.

Les autres moyens de retarder l’éjaculation

L’éjaculation prématurée (ou précoce) a tellement fait de ravages dans la vie des couples que les moyens de lutte contre le mal se sont multipliés. Évidemment, pour proposer un traitement, le sexologue agira en fonction de la cause du problème.

Comment les hommes s’y prennent-ils pour un traitement de jouissance précoce ? Un bon nombre d’hommes prennent le problème comme un handicap. Cet état de choses donne du stress. Complexés, ces hommes ont recours à et recherchent souvent à guérir le mal par l’auto-médication

Faire face à la jouissance précoce est aujourd’hui plus que jamais aisé. Même si les méthodes naturelles (celles précitées plus haut) sont moins utilisées, elles ont l’avantage d’être des procédés sûrs avec des résultats durables.

Une solution psychologique

Comment désensibiliser le gland ?

Le constat, que certains antidépresseurs désensibilisent le gland, a amené certains à les adopter. Cette solution est plus recommandée à un homme qui traîne ce problème parce qu’il est anxieux ou parce qu’il est submergé de stress. Un coaching peut aussi venir à bout du phénomène. En effet, à l’entame d’un sexuel avec une nouvelle partenaire, l’homme peut éprouver du stress. Et pour cause, la crainte de ne pouvoir être à la hauteur.

Un sexologue peut dans certains cas avec le consentement de l’homme, associer la partenaire de ce dernier pour un traitement qui leur montrera comment surmonter ensemble ces problèmes. Si malgré tout ça vous n’y arrivez pas, penchez-vous du côté des exercices de kegel.

Laisser un commentaire